Au secours, mon smartphone m’écoute!

sculpture oreille

Théorie du complot ou réalité ? Nous sommes nombreux à avoir déjà eu l’impression d’être sur écoute durant une conversation. Le scénario entendu est souvent le même. Suite à une discussion, nous avons reçu des publicités bien ciblées en rapport avec l’objet de nos échanges via nos réseaux sociaux ou dans notre navigateur.

Nos smartphones nous mettent-ils sur écoute?

Soyons clairs dès le départ, il n’y a aucune preuve à ce jour que nos smartphones nous écoutent en permanence. Ce serait d’ailleurs un vrai défi technique pour les géants de la tech tels que Google, Facebook, Apple et les autres. Nous vous renvoyons vers l’excellent article du laboratoire de recherche de la CNIL qui cite d’ailleurs un ancien responsable de Facebook à ce sujet :

Pour y parvenir, Facebook devrait enregistrer tout ce que votre téléphone entend lorsqu’il est allumé. Cela équivaut fonctionnellement à un appel téléphonique permanent entre vous et Facebook. Un appel vocal sur Internet prend en moyenne 24 kbps dans un sens, ce qui équivaut à environ 3 kBs de données par seconde. En supposant que vous ayez votre téléphone allumé la moitié de la journée, cela représente environ 130 Mo par jour et par utilisateur. Il y a environ 150 millions d’utilisateurs actifs quotidiens aux États-Unis, ce qui représente environ 20 pétaoctets par jour, rien qu’aux États-Unis. Pour mettre cela en perspective, l’ensemble du stockage de données de Facebook ne représente « que » 300 pétaoctets environ, avec un taux d’ingestion quotidien d’environ 600 téraoctets. En d’autres termes, une surveillance audio constante produirait environ 33 fois plus de données par jour que ce que Facebook consomme actuellement

https://linc.cnil.fr/fr/les-droits-de-la-voix-12-quelle-ecoute-pour-nos-systemes

Le fait de collecter tous les enregistrements audios des millions d’utilisateurs de smartphones serait bien trop coûteux et pas forcément bien exploitable pour toute cette industrie publicitaire.

Des techniques beaucoup plus simples

Néanmoins, il y a des techniques bien moins coûteuses et beaucoup plus efficaces pour nous cibler de façon extrêmement précise. Citons quelques unes des techniques possibles :

  1. Les applications de nos smartphones intègrent pour la plupart des trackers/pisteurs publicitaires. Combien de trackers sont installés sur votre smartphone? Faites le point avec l’application d’Exodus.
  2. Les applications de nos smartphones ont accès à de nombreuses informations sur nos smartphones : contacts, agenda, fichiers, mémoire, localisation etc. Toutes ces données sont soigneusement collectées. Sachez par exemple que Google a été condamné à de multiples reprise, dont au moins une fois pour avoir collecté à leur insu les données de localisation de ses utilisateurs. Dans les deux cas, fuyez donc ces applications et utilisez un « store » tel que F-Droid pour trouver des applications réellement respectueuses de votre vie privée. De façon générale, tournez vous vers les logiciels libres.
  3. Google peut se déclencher de façon accidentelle et enregistrer des phrases aléatoires, c’est une réalité que nous avons constaté par nous-mêmes.
  4. Les objets connectés qui vous entourent, et notamment les enceintes connectées et autres aides vocales sont souvent hors de votre contrôle. Sont-elles activées ou pas ? Vous ne le savez pas. En revanche, tout ce qui est enregistré est collecté par le fabricant. Pensez aussi aux montres connectées qui en savent beaucoup sur votre état de santé. Faites un tour sur le site « confidentialité non incluse » de la fondation Mozilla.
  5. Si vous suivez ce site et que vous prenez soin de votre hygiène numérique, sachez que vous pouvez aussi être ciblé et « connu » par les réseaux sociaux par le biais de votre entourage, amis, contacts etc.
  6. Le pistage publicitaire se déroule sur de nombreux outils numériques : navigateur, cloud, smartphone, messagerie, mail, paiement, etc. Faites le point, avez vous bien protégé l’ensemble de vos habitudes numériques quotidiennes ?
Rien moins que 60 permissions pour l’application Facebook !

Vous enfermer dans un éco-système confortable

Vous comprenez donc pourquoi des sociétés telles que Google ou Apple vous proposent des quantités de services. leur objectif est de couvrir l’ensemble des aspects de votre vie pour recueillir en contrepartie un maximum de données personnelles.

En vous inscrivant à l’ensemble de vos services, vous mettez à leur disposition vos données personnelles qui servent ensuite à vous cibler de façon précise.

Dans tous les cas, il est beaucoup plus simple pour les géants de l’industrie publicitaire en ligne de croiser l’ensemble des données collectées vous concernant pour vous cibler.

Avant même que vous ayez parlé, cette industrie a souvent déjà accès à vos recherches, vos interactions avec votre entourage, vos contacts, vos déplacements, vos centres d’intérêts de façon générale etc. Ces entreprises vous connaissent aussi bien que votre entourage proche, voire peut-être mieux, et ils sont capables d’anticiper vos besoins. C’est en tout cas aujourd’hui l’hypothèse la plus probable.

L’émission Cash Investigation avait d’ailleurs traité le sujet dans une émission que vous pourrez retrouver à cette adresse. Bien que très intéressante sur le fond, elle n’apportait néanmoins que très peu de solutions concrètes.

Alors que faire?

Il y a tant à faire pour reprendre en main son hygiène numérique et bloquer le ciblage publicitaire. Néanmoins, vous pouvez prendre certaines mesures rapidement :

  1. Changez de smartphone pour un Android sans Google. Allez faire un tour du côté de Murena et de Iodé.
  2. Privilégiez toujours des applications libres grâce à F-Droid.
  3. Changez de navigateur et de moteur de recherche. Fuyez Chrome et Google. Privilégiez des navigateurs tels que Brave ou Librewolf.
  4. Minimisez au maximum vos interactions avec les réseaux sociaux. Supprimez vos historiques.
  5. Abandonnez Google, Apple et Microsoft
  6. Sur votre ordinateur, utilisez des systèmes Linux très accessibles au plus grand nombre : Mint, Ubuntu, Fedora, etc.
  7. Et suivez nous pour en apprendre plus!

Partager :

Recevez un chapitre gratuit

Inscrivez-vous à notre lettre d’information et recevez dans votre boite mail un chapitre gratuit du livre 24 heures dans une vie pas si privée.

Autres articles :

smartphone main wi-fi

A propos du piratage de Signal

A propos de l’auteur: Xavier Lanne travaille dans le domaine de la cyberdéfense. Il est à l’origine d’un groupe « CyberÉthique » qui a pour but de

Acheter